En fait, on est plutôt accro à l’argent (addicted) et on ne le voit même pas, qu’on naisse avec ou sans (?). Il y a une notion de travail, mais les notions d’équité deviennent contestables.

« Dis, papa, le temps partiel à domicile, ça veut dire qu’il faut travailler le jour et une partie de la nuit ? »

« Un rêve écrit sur papier avec une date devient un but. Un but élaboré en étapes devient un plan. Un plan élaboré en actions devient réalité. »

Auteur inconnu

— Ce cinquième livre n’est que questionnement, remise en question, je laisse ceux qui le souhaitent formuler le but s’il doit y en voir un. Les étapes, les plans et actions doivent-ils être élaborés par la société occidentale entière ? En effet, elle est concernée par l’argent (ses monnaies qui rivalisent) et sa foi dans les sciences (nous y reviendrons). Pour l’instant, comme un livre en correction, ce n’est qu’un « ?! » et cela peut le rester.

 

Le changement

Donc, à une heure dix, après un feu d’artifice que je ne suis pas allé voir (eh oui, il y a quelques petits changements depuis, chez moi, bien des années). CHANGER, SI C’EST JUSTE POUR TOURNER SA VESTE, CE N’EST PAS UN CHANGEMENT.

« Qu’est-ce qu’un 14 Juillet ?

Une explosion de violence jouissive dans le ciel pour que l’homme montre qu’il veut conquérir, si ce n’est coloniser, les étoiles. L’homme est souvent méchant, l’homme dans sa généralité et par son ignorance est un monstre, ces explosions dans le ciel nous le rappellent. Ce monde est celui du plus fort, soutient le bouquet final, quelle qu’en soit l’harmonie.

Et je verse ma larme sur ceux qui n’ont pas d’arme.

Et je verse mes sens sur ceux sans défense. »