Je vieillis

La télévision m’horripile, même l’émission de JL Reichmann (la préférée de ma femme) me paraît indécente. Tout le monde veut voir très vite le « progrès » se faire alors que celui-ci n’est que le temps qui coule comme dans un bar à bières dont il faudra dessaouler tôt ou tard. Je n’y suis pas prêt et pourtant, je vieillis.

Être quinquagénaire ne me pose pas de soucis, je suis plus inquiet de l’après. Je m’adapte bien à la technologie, mais crains que plus je vieillisse, plus ce soit difficile. Je lis des articles qui ne sont pas que rassurants, pourtant pas des fictions, et certaines fois, cela paraît surréaliste. Je ne suis pas sûr, comme cela a été le cas pour mes parents, de suivre les « avancées » qui seront pour moi un « mur » si elles ne sont que scientifiques et techniques. Heureusement, comme vous, avec des restes d’une bonne constitution physique que j’entretiens un peu (il le faut), le corps et le cerveau s’adaptent.

Ici, par exemple, il faudra un jour que je m’adapte à la voiture électrique (prévue par monsieur le président Macron) et je connaissais la technologie actuelle, je conduisais donc bien. Pour moi, ce sera une petite révolution… quand (ou si) j’en aurai (j’en ai) le budget.