Imagination et limitation

« Il s’est avéré scientifiquement vrai que le fœtus devient vivant à partir de son quarantième jour de vie ! À partir de ce moment-là, il s’adapte bien à la situation générale de sa maman : fumeuse ou non, agitée ou calme, fan de musique, sportive ou autres. Donc, l’enfant naît et juste après, dès qu’on lui tend le sein de sa maman, il commence à le téter… Incroyable, mais vrai... Merci.

— Mon Ami, je veux bien te croire ou l’entendre, cela restera dans ma mémoire : « quarante jours et la source ». Moi, ma femme a longtemps cru qu’elle était née d’un œuf ou d’un chou.

Mais on prétendait, il y une vingtaine d’années, dans le monde scientifique, que le cerveau du garçon se formait jusqu’à l’âge de vingt-neuf ans. Le mien, à cinquante-quatre ans, il évolue encore, il apprend, même si moins bien et moins vite, parfois même de ses propres déductions. L’arbre a toujours de nouvelles branches, de nouveaux bourgeons, ou il serait amené à « changer de vie, de forme, d’apparence ». Les théories scientifiques sont TOUTES faites pour être détrônées, comme les lois contournées, ce n’est QUE DE L’ARTIFICIEL, du subjectif. De même, la loi interdit de tuer, mais elle fusille les déserteurs, la loi contourne donc la loi.

— Cher ami Dadu, Cette information est très connue. Le cœur d’un fœtus est le premier organe qui commence à battre avant même son quarantième jour. À ce moment-là, sa longueur est seulement de trois millimètres ! Je viens de me rassurer sur internet en écrivant ma question claire et simple : à quel âge le cœur de l’embryon commence-t-il à battre ? Fais la recherche, cher ami, et informe-moi. Merci.

— Oui, je comprends ton raisonnement, mon Ami, mais rien qu’une cellule, un chromosome, pour moi (ça m’est très personnel) est une forme de vie et toute forme de vie mute (ça m’est encore personnel).

Avant, on s’intéressait au cœur pour la vie, maintenant, on s’intéresse à la vie cérébrale, on trouve de la matière grise en dehors du cerveau depuis… faut-il s’arrêter là, faut-il mieux chercher, faut-il tant chercher à arrêter ce concept de vie à des critères réducteurs ? Je ne dis pas que tu as tort, cette question se pose en fait pour justifier l’avortement (en France avant trois semaines, je crois, six ?), mais au niveau scientifique, on sait très peu de choses sur la vie en tant que concept et pour moi, il faut scientifiquement s’ouvrir (c’est très personnel). Ainsi, il est difficile de dire s’il y a une intelligence sur ou dans les astres de notre propre système solaire… Personne ne sait grand-chose, en fait (sur les formes de vie envisageables), je le redis, on balbutie toujours en sciences, même si on avance à grands pas 😊.